L’association Entreprendre Vert félicite Nicole Bricq, Fleur Pellerin et Benoît Hamon pour leur nomination au gouvernement. Nicole Bricq est ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. Fleur Pellerin est ministre déléguée chargée des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Innovation et de l’Economie numérique. Benoît Hamon est ministre délégué, chargé de l’économie
sociale et solidaire

Cette association regroupe les entrepreneurs de l’économie verte et leurs soutiens publics et privés. Elle attend de ces nouveaux ministres et ministres délégués qu’ils facilitent un déploiement massif de l’innovation économique et sociale pour une économie réconciliée avec les objectifs du développement durable.

« Nous le constatons chaque jour, témoigne Frédéric Benhaim, co-président de l’association, il existe un potentiel et une volonté très forte parmi les entrepreneurs jeunes et moins jeunes de développer un nouveau modèle économique basé sur les besoins réels et sur la prise en compte de l’environnement et du social. Les projets innovants portant en eux les concepts d’économie «de la fonctionnalité» –
c’est à dire faire payer un service (transport, chauffage, culture…) plutôt que le bien lui-même-, « circulaire » – c’est à dire une économie sans déchets- ou encore de « consommation collaborative – c’est à dire basée sur le partage d’objets ou de services, comme par exemple l’auto-partage- sont légion. Seulement, une grande majorité d’entre eux n’aboutissent pas faute d’un cadre économique, politique et réglementaire favorable ».

« L’Etat et les collectivités territoriales ont le devoir d’accompagner ces initiatives prometteuses partout en France» explique Andrée Buchmann, co-présidente de l’association, et -entre autres- vice présidente de la Communauté Urbaine de Strasbourg à l’Ecologie, au Développement Durable et au Plan Climat.

Lors de la comparaison des programmes des candidats à la présidentielle (Apéro Entreprendre Vert, mars 2012), les membres de l’association avaient relevé une série de propositions intéressantes de la part du candidat socialiste, parmi lesquelles : « la mobilisation de l’épargne des français pour les PME, un renforcement de l’accès de la commande publique par les PME, la volonté de remettre les politiques de développement économique dans les mains des régions, le soutien à la création, au niveau européen d’outils financiers pour lancer des programmes industriels innovants, notamment dans le domaine des technologies vertes, ou encore un renforcement de la justice fiscale entre les TPE, PME et grandes entreprises». L’économie sociale et solidaire devait également être soutenue, la fiscalité et les aides devaient être conditionnées au respect de l’environnement.

Entreprendre Vert appelle le gouvernement à tenir ces engagements. C’est pour identifier ensemble les meilleurs moyens de lier santé économique et écologie que les membres d’Entreprendre Vert comptent inviter Nicole Bricq, Fleur Pellerin et Benoît Hamon, à les rencontrer prochainement.

Catégories : actu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *