Accueil » Communiqués » Portrait de Céline Laly, Responsable d’Un Monde Rond à Lyon

Portrait de Céline Laly, Responsable d’Un Monde Rond à Lyon

Dialoguons sur Twitter

Archives

Portrait-Celine

Diplômée de SciencesPo à Lyon et de SupdeCo Paris, Céline s’est spécialisée en communication, tout en s’adonnant à la danse. Elle a vécu au Vietnam et au Pérou, où elle a intégré des compagnies de danse en même temps qu’elle menait ses projets professionnels. En 2008, alors qu’elle vivait à Paris, Céline ne parvenait pas à trouver satisfaction dans ses activités professionnelles, et était en contante recherche de sens au travers de la pratique de la danse. Après avoir démissionné et être tombée enceinte, Céline a découvert le Wutao®, un art corporel en mouvement, porteur d’une philosophie d’écologie corporelle(1). Ce fut un grand tournant dans sa vie. Après s’être formée, elle a ouvert ses premiers cours à Lyon. Elle se consacre désormais entièrement à l’art du Wutao et à sa transmission qui contribue pour elle à agir dans ce monde de la façon la plus cohérente.

 

Qu’est-ce que l’écologie corporelle? 

Cette vision a émergé en France grâce à Imanou Risselard et à Pol Charoy, fondateurs de Génération Tao(2) et créateurs du Wutao(3). Elle se définit comme une valeur ajoutée de l’écologie. On retrouve les fondamentaux de l’écologie appliqués à notre corps : écosystème, énergie renouvelable, biodiversité, développement durable, etc. C’est habiter notre corps dans l’éveil de notre être sensoriel, développer une vision interdépendante et globale à la fois de soi et du monde, cultiver un savoir-être, créer des ponts entre nos savoirs ancestraux et nos connaissances scientifiques modernes, mettre en avant le métissage des cultures du monde, apporter une dimension initiatique, culturelle, artistique, économique et sociale nouvelle. C’est à la fois une philosophie, portée pendant 25 ans par la revue Génération Tao, une pratique corporelle et un art de vivre (le Wutao), un lieu (le Centre Tao Paris)(4) et tout un courant qui se déploie. Une nouvelle culture, à part entière !

L’écologie corporelle consiste à considérer notre propre Terre intérieure, notre « corporalité » faite de sensations physiques, organiques, physiologiques, d’émotions, de sentiments, de pensées (pas de pensée sans la chimie du cerveau!), avec respect et tendresse. Elle nous invite à porter un regard d’amour sur nous-mêmes, de la même façon que nous souhaitons le faire avec la Terre que nous habitons. Si nous appliquons les principes de la permaculture à notre corps, nous pouvons nous demander, par exemple, comment nous écoutons nos rythmes divers et particuliers, selon les saisons, les saisons de notre vie. Un proverbe taoïste dit : « on ne tire pas sur un brin d’herbe pour le faire pousser ». C’est complètement applicable en permaculture, mais aussi dans un rapport écologique à notre « corporel ». Considérons et donnons-nous le temps dont nous avons besoin pour apprendre, intégrer, transformer, trier, agir…
L’écologie corporelle s’entend aussi dans le champ social et sociétal. Comment nous enrichissons-nous les un.e.s des autres ? Comment accueillions-nous et valorisons-nous notre bio-diversité humaine ? Comment agissons-nous pour qu’elle soit vivante dans notre environnement ? Et de quelle façon fleurissons-nous, dans toutes les dimensions de notre être… physique, affectif, culturel, artistique, économique, social ? Comment récoltons-nous ? Comment nous offrons-nous du repos ? Pas de façon machinale, en « exécutant » des conseils, des programmes, mais bien en nous « éveillant » dans notre sensorialité, dans notre sensibilité et donc dans notre intelligence.

wutao-joie

 

D’où vient le Wutao et en quoi sa pratique peut aider l’écologie? 

Le Wutao est une création contemporaine originale métissée de pratiques artistiques et énergétiques proposant un art de vie et une voie de connaissance de soi. Et c’est français ! Sa pratique et sa transmission se répandent en France et dans le monde. Elle consiste à fluidifier les mouvements et à libérer le souffle à partir de relâcher subtils, pour ne pas « faire », « reproduire » des mouvements, mais bien pour sentir, se ressentir… et se laisser toucher ! En développant cette écoute sensible et tendre de nous-mêmes, l’écologie devient une évidence ; non plus un combat ou une conviction, mais bien un état d’être. Notre regard, notre interaction avec le « vivant » se transforme alors profondément. Nous sentons et ressentons que nous sommes vivants et que nous appartenons à la Terre. Quand nous arrêterons d’exploiter notre propre corps, y compris notre corps social, nous arrêterons d’exploiter notre terre, nos océans, les animaux, les arbres, nos frères et sœurs humains, nos femmes, nos enfants… Tout est lié.

 

En quoi la pratique de cet art peut-il aider l’écologie en entreprise? 

Le Wutao est un art de vie et un art à vivre. Prendre soin de soi est fondamental pour le bien-être de chacun.e. On sait à quel point les entreprises aujourd’hui doivent prendre en compte le bien-être de leurs collaborateur.trices, tant au niveau physique que psychologique (burn-out, problèmes de dos, absentéisme…). Mais aussi de leurs fournisseurs et client.e.s. C’est la démarche des entreprises qui visent la RSE.

La pratique du Wutao imprègne notre quotidien et nos comportements. L’éveil sensoriel qu’elle propose, amène à devenir « créateur.trice de sa vie », à créer donc, à « innover » pour le dire dans des termes d’entrepreneur.e. Innovation et écologie vont de pair, non pour mieux exploiter (ce à quoi parfois l’innovation tout azimut peut amener) mais pour servir la société, les humains, la planète, etc. Tous les vieux schémas qui sont ancrés dans notre histoire individuelle et collective, se répètent, souvent inconsciemment. En les défaisant, l’innovation reprend sa dimension créative au service de nos besoins réels et de notre évolution. Dans une juste harmonie entre nos savoirs ancestraux et notre capacité à innover. Cela redonne du sens. De la clairvoyance, de la souplesse à tous les niveaux, un équilibre entre penser le monde et agir. La pratique du Wutao redonne le temps et l’espace pour ces aspects fondamentaux de l’humain : prendre soin, rêver, « paresser », laisser germer… Les taoïstes parlent de « nourrir le vivant ».

Pour aller encore plus loin, le modèle de croissance à tout va de notre société est critiqué. Il est basé sur la destruction de nos ressources et de notre environnement. La culture de l’écologie corporelle invite à penser la croissance non comme une conquête sans fin, mais comme un enrichissement par la multiplication des savoirs (savoir-être, savoir-faire), des relations et des échanges entre humains. Elle considère ainsi que les comportements manquants sont associés à des gestes manquants. Comme une langue vivante qui enrichirait son vocabulaire et affinerait ses concepts, le Wutao favorise l’enrichissement de la palette des mouvements et des gestes, et potentiellement des comportements associés.

Comme la forêt qui, arrêtant de s’étaler, se bio-diversifie, l’entreprise qui s’enrichit ne sera pas forcément celle qui gagne de nouvelles parts de marché, mais celle qui est capable de créer le plus de liens, de relations, d’innovations, d’échanges humains, de bien-être, de joie et de plaisir !

wutao-representation

 

Présentez-nous votre association « Un Monde Rond » et votre public sur Lyon 

J’ai créé l’association Un Monde Rond(5) en 2012 à Lyon. Nous sommes désormais 4 enseignant.e.s et une centaine d’adhérent.e.s. L’association donne des cours, stages, conférences, représentations de Wutao et de Salsa Sensorielle, une approche intuitive de la Salsa imprégnée de la culture du geste du Wutao.

L’association est insérée dans le tissu territorial lyonnais en participant à différents événements et réseaux socio-culturels, artistiques, citoyens, écologiques comme la Gonette, monnaie locale citoyenne de Lyon, Anciela, réseau de projets solidaires écologiques, les Cafés Physio pour agir pour une naissance respectée, etc. Elle est aussi reliée à la trame nationale des enseignant.e.s de Wutao, et notamment le Centre Tao Paris, grand dojo contemporain, acteur dans la Cité, portant le développement national du Wutao.

Les personnes qui pratiquent le Wutao sont diverses. Elles ont entre 20 ans et 80 ans, elles ont pratiqué du yoga, de la danse, des arts martiaux, du basket, de l’équitation… ou rien, elles sont chanteur.ses, peintre.sse.s, ingénieur.e.s, assistant.e.s maternel.le.s, enseignant.e.s, aides-soigant.e.s, chef.fe.s d’entreprises, avocat.e.s, en recherche d’emploi ! Nous aimons aussi proposer des ateliers découvertes à des publics spécifiques, selon nos partenariats.

 

Pourquoi avoir rejoint Entreprendre Vert? 

Je soutiens la démarche d’Entreprendre Vert de porter la voix de l’entrepreneuriat responsable et écologique. Je suis une femme artiste et entrepreneure responsable et écologique ! Je suis convaincue de l’importance de nous constituer en réseau pour développer l’image de l’entrepreneuriat responsable et écologique, pour développer nos activités et pour inspirer des créateurs.trices et chef.fe.s d’entreprise à s’engager dans cette voie.

 

Portrait réalisé par Marie-Laetitia Gourdin

 

Contact : celine@unmonderond.com

Références:

  1. wutao.fr
  2. generation-tao.com
  3. Pol Charoy et Imanou Risselard, co-créateurs du Wutao, ont été reconnus par Psychologie magazine en 2011 comme initiateurs de l’écologie corporelle.
  4. centre-tao-paris.com
  5. unmonderond.com
  6. page facebook Wutao https://www.facebook.com/Wutao.fr
  7. page facebook Un Monde Rond https://www.facebook.com/unmonderond/

 

Photos © Un Monde Rond

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Agenda

20 septembre 2017, STRASBOURG. 23 rue St Joseph, Koenighsoffen. 17h et 17h30 : Visites de groupes de caves géothermiques d’immeuble. 18h : Projection débat avec l’architecte P. Sigwalt, à la Maison du Parc naturel urbain de l’Ill Bruche, Tour du Schloessel. Visite bilingue français-allemand.

17 octobre 2017, PARIS. Assemblée générale extraordinaire de l’association.

19 octobre STRASBOURG, 12h15-14h. Déjeuner de travail de l’association au Mandala à Strasbourg. Faubourg de Saverne.

19 octobre, MULHOUSE 17H Afterwork (détails à venir).

 

23 novembre BERLIN. Anniversaire de UNTERNEHMENSGRUEN.

Elles/Ils contribuent à ce site